FRÈRES JOSEPH

VENDREDI 23 AOÛT 2019

Samuel et Mathieu JOSEPH, sont deux frères âgés respectivement de 28 ans et 26 ans. Ils grandissent dans la cité de Mangalkhan, à l’île Maurice, où ils résident toujours.

Autodidactes, ils commencent à danser très jeunes dans les rues de leur cité, inspirés par des vidéos de hip-hop et de cirque.

Dès l’âge de 9 ans et 7 ans, les frères sont employés deux soirs par semaine par leur voisin, Michael Marmitte, qui possédait à l’époque une petite compagnie de « danseurs d’hôtels »- (les spectacles d’hôtels à destination des touristes, étant le principal gagne-pain des danseurs du pays). Ils passent ainsi de compagnie en compagnie, et c’est très tôt, à l’âge de 11 ans, que Mathieu décide d’arrêter définitivement l’école pour faire de la danse son métier. À l’âge de 15 ans, son frère Samuel quitte également le circuit scolaire pour suivre le même parcours que son cadet. En 2005, Stephen Bongarçon, chorégraphe mauricien, les repère lors d’une visite chez un ami de la cité. Ils ont alors respectivement 16 et 14 ans. Cette rencontre donnera un nouvel élan à leur parcours professionnel. Ils intègrent sa compagnie SRDance et leur style sera fortement influencé par la danse contemporaine. Plus encadrés, ils apprennent les bases de la construction chorégraphique et ont l’occasion de suivre des stages avec des chorégraphes étrangers de passage à Maurice. C’est ainsi qu’en 2009, ils participent, au sein de la compagnie SRDance, aux Jeux de la Francophonie au Liban et remportent la médaille d’or en danse.

En 2010, ils seront sélectionnés par la Compagnie Yann Lheureux, à Montpellier en France en tant qu’interprètes pour la création « Macadam Instinct – Scène numérique ». Ils travailleront également à plusieurs reprises avec la compagnie parisienne « Black Blanc Beur ».

En 2015, Samuel et Mathieu quittent la compagnie SRDance afin de se mettre à leur propre compte et se font connaître sous le nom des “Frères Joseph”. En 2016, financés par la Fondation Hermès, ils présentent leur création “Libre sans Toî” au concours international “Danse Élargie” à Séoul, et remportent le deuxième prix. En 2017, ils remportent une nouvelle fois la médaille d’or aux Jeux de la Francophonie en Côte d’Ivoire, avec leur création “Di Sel”, un hommage aux travailleuses des salines de leur pays.

En 2018, pour honorer la fierté de leur pays, ils figurent dans plusieurs tableaux du spectacle pour les 50 ans d’Indépendance de l’ Ile Maurice. Avec la collaboration de la compagnie 3.0 (chorégraphe et danseuse Edith Chateaux) de l’Ile de la Réunion et Les Frères Joseph, HOLLISTIK, un spectacle de danse de création et art numérique a été découvert pendant le festival PORLWI BY NATURE et une deuxième fois pour le festival LEU Tempo puis le festival TOTAL DANSE.

A découvrir aussi sur les réseaux sociaux:

Menu